Echec du projet pilote hygiénistes

En effet, il était prévu une participation de 80 dentistes, mais seulement 15 dentistes néerlandophones se sont inscrits, et aucun dentiste francophone car aucun hygiéniste néerlandophone ne pouvait s’exprimer en français (il n’y a pas encore d’hygiénistes francophones diplômés) !!!!

La CSD avait dès le début annoncé que ce projet, financé par le contribuable, était irréaliste  ! Donc, nous retournerons aux négociations en octobre à ce sujet.

La position de la CSD est claire, d’accord pour la délégation mais pas pour la substitution. Quoiqu’en disent d’autres associations professionnelles. Ce projet est purement financier.

De plus, les hygiénistes ne sont pas soumis aux règles de l’accréditation ni au numérus-clausus.

Tout est donc réuni par nos femmes et hommes politiques pour créer une profession qui à terme pourrait avoir les mêmes droits et compétences sans en avoir la formation requise et surtout, c’est la porte ouverte  à la “dentisterie” à deux ou trois vitesses que déplorent le monde politique et les organismes-assureurs.

Tareq EL SAYYED pour le conseil d’administration

Voir toutes les CSD News